Le Château du déménageur

Au détour d’une route…

En passant devant le château du déménageur, on découvre un bâtiment en mauvais état. On s’arrête. En regardant plus en détails on voit quelques traces de vie récente, une voiture dans la cour… On a des doutes. Puis en faisant le tour on se rend vite compte que seules les dépendances sont en rénovation. On entre !

Le château du déménageur est bel et bien figé dans le temps. Les propriétaires ont commencé à faire les cartons, regroupé les meubles et se sont arrêtés là. Peut-être à cause de l’ampleur de la tache – une bonne vingtaine de pièces complètement meublées, cela représente pas mal de camions à remplir !

Le Château du déménageur

Je suis déçu : mes recherches google ne mènent à rien. Pas moyen de découvrir l’histoire de ce château. Aucune trace, même pas une carte postale ancienne. Rien du tout. Il faut donc se contenter des indices laissés à l’intérieur du château pour imaginer son histoire. Tout ce que je peux dire est que le château n’est plus habité depuis au moins une vingtaine d’années, vu l’ancienneté des meubles et des accessoires laissés sur place. Il y a eu du passage depuis, mais pas d’occupation à proprement parler. Peut-être que comme de nombreux autres châteaux, le propriétaire s’est retiré dans les dépendances car le château est devenu inutile, trop grand et inadapté au mode de vie moderne.

La Visite

En résumé : 3 heures de visite. Et encore, on a pressé le pas à la fin. J’ai adoré : de superbes décors et une ambiance envoûtante. Tout cela rehaussé par le fait que le château nous était totalement inconnu : nous ne l’avions jamais vu en photo et il est totalement vierge de dégradations humaines, comme si nous étions les premiers explorateurs à y entrer.

Je vous présente d’abord le rez de chaussée : une enfilade de salons luxueux, mais aussi cuisine, salle de bains, bureau… Une bonne dizaine de pièces, dans le désordre. Et surtout dans la pénombre. La proximité du voisinage et de la dépendance occupée nous empêchent d’entrouvrir les volets pour ne pas nous faire remarquer. Tant pis, il faudra faire des poses très longues !

 

A l’étage : idem, bureaux, autres chambres et salons, tout ça sans logique apparente. Des pièces plus modestes qu’au rez de chaussée, meublées avec le meilleur goût des années 1980.

 

Cette visite a été un plaisir. Cerise sur le château, ça a été une vraie exploration, une vraie surprise comme on les aime. En effet je n’avais jamais vu de photos de ce château avant. Nous ne savions pas du tout à quoi nous attendre à l’intérieur, ni même si nous pourrions entrer. En somme, de l’urbex au sens propre.

This entry was posted in Châteaux, Urbex and tagged , , , , .

One Comment

  1. laporte j 18 janvier 2018 at 17 h 09 min #

    oh ouais c’est clair cet exploration un pur bonheur!!!
    et ce beau temps, mais c’est magnifique, on a trop envie d’y aller et passer un moment, même y vivre!
    a +

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*