Le Château du poney (château Assassin’s creed)

Un château abandonné ?

En urbex, bien qu’on parle de lieux abandonnés, il y a toujours un propriétaire. Même si parfois on dirait qu’il a carrément oublié l’existence de son bien. Nous en avons fait les frais lors de la visite du château du poney : au bout de quelques heures d’exploration photographique, la gendarmerie locale nous a gentiment demandé de quitter le lieu. Du coup je ne conseille pas de le visiter : l’accès a été refermé et le voisinage et la gendarmerie veillent.

On ne peut pas parler de malchance : un autre groupe d’explorateurs n’avait pas pris la peine d’être discret et s’était garé pile poil devant le château. Un voisin connaissant le propriétaire, un téléphone, une brigade de gendarmerie, … Je vous laisse imaginer le scénario.

L’avantage de cette rencontre est qu’on a pu avoir des informations sur l’histoire récente du château et le pourquoi du comment de son état actuel. A la mort du châtelain qui commence à remonter (de mémoire une bonne dizaine d’années), les héritiers n’ont pas réussi à se mettre d’accord. Plusieurs enfants veulent vendre le château. Sauf l’aîné qui, en sa qualité de premier héritier mâle, souhaite habiter le château en perpétuant la tradition. En attendant un accord, c’est le statut quo et le château se dégrade lentement.

Un château (trop) célèbre

Si vous êtes urbexeur, vous connaissez surement déjà ce château. Si vous ne l’êtes pas, sachez que ce château subit les travers de l’urbex. Toutes les semaines des urbexeurs de France et de Navarre le visitent, parfois sans scrupules. Sans scrupules niveau discrétion comme nous en avons fait les frais. Mais aussi sans scrupules de respect pour le lieu. Ils fouillent, ils réarrangent comme ils voudraient que le château soit, jetant ce qui ne leur plait pas dans les coins. En effet, dans ce château, plus grand chose n’est à sa place. Au fil des passages des explorateurs les décors sont mis en scène. Le château finit par être un parc d’attraction pour touristes de l’urbex.

Alors pourquoi je l’ai visité ? Parce qu’on ne tombe pas tous les jours sur un château abandonné aussi beau et surtout avec autant d’objets, traces de vie désuètes laissées par les propriétaires. Et aussi parce que ce jour là, nous en avions marre de trouver des portes closes. En effet nous avions tenté d’explorer plusieurs autres lieux sans succès, ils étaient tous inaccessibles. En dernier recours, pour pouvoir ramener quelques photos, nous avons choisi d’aller visiter le château du poney, que nous savions plus accessible. Ce n’était pas mon premier choix, j’aurais préféré découvrir quelque chose de nouveau. L’exploration de lieux inconnus est beaucoup plus palpitante lorsqu’on arrive à rentrer, mais plus frustrante lorsqu’on échoue. C’est surement pour cette raison que la plupart des explorateurs se contentent de trouver leurs explorations d’après celles des autres.

Le Château du poney

Bref, j’en tire quelques belles photos même si je serais bien resté un peu plus. Les connaisseurs remarqueront qu’il manque certaines pièces – nous n’avons pas eu l’autorisation de terminer la visite !

Voila les photos. En vrac : fastueux, retourné, désuet, ruiné, photogénique.

 

Ce château nous laisse une impression bizarre : d’un côté un goût d’inachevé, de ne pas avoir réussi à l’immortaliser autant qu’on l’aurait souhaité. Mais aussi une impression de gachis : encore une splendeur victime de l’urbex de masse, un château transformé, mis en scène par cette mode.

This entry was posted in Châteaux, Urbex and tagged , , , , .

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*