L’Usine de l’ogresse

On arrive

C’est le printemps. Avec les beaux jours on a envie de ressortir les appareils photos et de se faire une petite virée urbex. Pour l’occasion nous nous sommes amusés à dépiler les petits spots de la région qui trainaient sur ma carte depuis longtemps. L’usine de l’ogresse était la dernière visite de la journée.

Cette usine abandonnée m’attirait peu, je la pressentais trop vandalisée. Une amie non urbexeuse m’en avait parlé quelques mois plus tôt, en me disant qu’elle avait l’air en sale état. Dans ces cas là ça se traduit souvent par « c’est une ruine, il n’y a plus rien à voir » en langage d’urbexeur. Mes recherches sur internet l’avaient confirmée : squattée, graffée et terrain de jeu pour airsofteurs. J’avais néanmoins gardé le spot dans un coin de ma carte, si je passais dans les parages j’irais y jeter un oeil.

Finalement nous nous sommes bien amusés dans cette ancienne papeterie. Nous y sommes restés près de 3 heures. Effectivement elle a été saccagée, effectivement la plupart des murs sont recouverts de graffitis, et oui cela fait mal au coeur. Mais il reste une certaine poésie, le charme de l’ancien et des traces de vie. Quelques machines par-ci, des vieux dossiers par là, des vieux outils… Et le complexe est immense : en plus de l’ancienne ligne de production, on trouve des hangars de stockage, des bureaux, des appartements et même la maison du directeur. Et dans cette multitude, des endroits moins souillés que d’autres.

Je ne vous présente pas souvent d’usine, encore moins dans cet état. Mais l’essentiel pour moi est de prendre du plaisir à faire de belles photos. J’espère que ma vision de l’usine de l’ogresse vous plaira.

L’usine de l’ogresse

Fermée en 2013, l’usine de l’ogresse est en fait une ancienne papeterie. Elle fait partie de l’histoire locale puisqu’elle a fait travailler des générations d’ouvriers durant près de 400 ans. Il est impressionnant de constater qu’elle ait été autant dégradée en seulement 4 ans depuis sa fermeture.

Agrandie au fil des siècles on peut observer les différentes époques de construction. La partie la plus ancienne est classée monument historique.

Dès l’arrivée sur le site on se rend vite compte que c’est un terrain de jeux pour pas mal de monde – enfants du village, graffeurs, airsofteurs et même badauds pour la balade du dimanche. A l’exception des airsofteurs, nous avons croisé toutes ces populations pendant la visite. On y accède en voiture, toutes les portes sont ouvertes, aucune pancarte ne nous empêche d’entrer.

Voila ce que ça donne à première vue, pas très engageant…

 

 

Et en fait…

 

La maison du directeur

C’est une belle maison de maitre qui n’a pas échappé au vandalisme. D’un côté dans les hangars les graffitis ne me gênent pas, ce sont des murs sans grande valeur historique, chacun y fait ce qu’il veut. De l’autre côté dans une belle demeure historique je trouve que les graffitis n’y ont pas leur place. Le vandalisme me choque plus ici.

Les bureaux

En fait difficile de dire s’il s’agissait de bureaux ou d’appartements. Les pièces font plutôt penser à des appartements mais l’abondance de vieux dossiers rappelle les bureaux. Peut-être que c’étaient des logements occupés par des travailleurs très consciencieux qui ramenaient du travail à la maison !

Ici aussi le vandalisme est omniprésent.

La maîtresse des lieux

J’allais oublier, je vous présente la patronne : à mon avis le plus beau graff du site !

This entry was posted in Industriel, Urbex and tagged , , , , , .

3 Comments

  1. catcro 30 mai 2017 at 12 h 30 min #

    j’adore cette série. Je trouve qu’il y a, à mon avis, de gros progrès dans tes prises de vue, surtout dans tes cadrages; Super!

    • Olivier 30 mai 2017 at 13 h 41 min #

      Merci Catherine, c’est encourageant !

  2. teissier eric 19 décembre 2017 at 14 h 58 min #

    Salut salut …….. Alors le spot a été encore plus dépouillé et depuis des potes photographes de St Etienne m’ont dit que le Spot avait été en plus la proie de  » petits cons  » en vadrouille …….qui par débilité gratuite avait bien rit en y mettant le feu ……. Ben voyons allez a plus !

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*