Le Cinéma Shaolin

Introduction

Pour faire court, le cinéma shaolin est surtout un énorme gâchis. Des millions d’euros dépensés, des dizaines de milliers de mètres-carrés de béton, pour même pas un an d’exploitation ! D’extérieur c’est un vrai dépotoir. Pour y accéder il faut marcher sur des montagnes de déchets. C’est un mélange de décharge sauvage et d’amas d’équipements de l’ancien cinéma car les voleurs et les casseurs l’ont littéralement désossé.

C’est aussi une histoire ahurissante que je vais vous raconter.

Une histoire pas banale

J’aime bien connaître les histoires des lieux abandonnés que je visite. Parfois tristes, parfois drôles, souvent pas banales. Le cinéma shaolin bat des records !

Construit entre 2001 et 2005, le complexe passe entre les mains de plusieurs entrepreneurs plus ou moins véreux avant même son ouverture. Le promoteur le plus illustre entre en scène en 2005. Il s’agit d’un millionnaire chinois condamné à mort dans son pays pour détournements de fonds. Au passage, la Chine réclame son extradition mais la loi italienne le sauve car elle refuse de renvoyer les immigrés risquant la peine capitale dans leur pays.

Bref, le marché de gros chinois ouvre en 2006. Oui, vous avez bien lu : un marché de gros chinois. Car l’idée révolutionnaire du complexe, c’est qu’au sous-sol du bâtiment se trouve un marché de vente en gros de produits d’import chinois. Je n’ai pas fait de photos – c’est juste une suite de box plongés dans l’obscurité.

Pour une très courte vie

L’ensemble finit par ouvrir. Sauf que le fameux promoteur chinois oublie de demander les autorisations nécessaires à la ville et ne paie pas les taxes. En représailles, la ville coupe le courant. Après une semaine dans le noir, les commerçants chinois finissent par assiéger le promoteur véreux, retranché dans une salle de bains ! La police le libère finalement au bout de 24 heures.

La suite est moins drôle : s’ensuit bien sûr la faillite du centre, mais aussi un feuilleton judiciaire qui a duré près de 10 ans. Au final des peines de prison variables pour diverses accusations dont fraude, extorsion de fonds, blanchiment d’argent sale.

Aujourd’hui le centre est totalement à l’abandon, ouvert aux quatre vents. Les récupérateurs de métaux et les casseurs ont fait leur oeuvre. Le bâtiment est régulièrement mis aux enchères mais les quelques projets proposés jusqu’à maintenant ne tiennent pas la route.

Le cinéma shaolin

Nous nous concentrons sur la partie cinéma. Un grand hall avec plusieurs restaurants dessert l’ensemble des salles de projection. Les restaurants ont été abandonnés du jour au lendemain. Les pilleurs s’en sont occupé, mais tout ce qui ne les a pas intéressés est étalé au sol, comme ces quantités de gobelets jetables et de baguettes chinoises.

 

Passons aux salles de projection. On en dénombre une quinzaine, dont une bonne partie ont été incendiées. Ces dernières sont maintenant dignes d’un film d’horreur. Dans ces salles règne une puanteur de plastique brûlé qui persiste bien après le feu et nous prend à la gorge. Nous y faisons quelques photos mais ne traînons pas !

 

La visite du cinéma shaolin est assez rapide. En effet en urbex je n’affectionne pas beaucoup ce genre de bâtiment, car saccagé et surtout trop récent, sans âme. Ma binôme s’amuse plus que moi. En l’attendant je finis par me prendre au jeu d’immortaliser l’endroit.

Une chose nous intrigue. Dans chaque salle nous voyons bien la petite trappe pour le projecteur en haut du mur du fond, mais nous ne comprenons pas comment y accéder. Nous cherchons pendant un moment sans succès avant de nous décider à partir. Finalement nous remarquons une porte en haut de ce qui semble être un escalier de secours. Bingo ! Le dernier étage est en fait un immense plateau, bas de plafond, destiné uniquement à accueillir les projecteurs. Il n’a pas échappé aux casseurs, les machines sont désossées et les dernières bobines de film gisent emmêlées au sol. Mais on n’en voit pas tous les jours, ça aurait été dommage de le louper. Nous repartons satisfaits de l’avoir trouvé.

This entry was posted in Loisirs, Urbex and tagged , , , , , .

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*