Le Manoir du ferrovipathe

 

Il m’arrive d’inventer des mots, urbexeur en est un exemple. Même si c’est un mauvais exemple car au vu de la fréquence à laquelle je l’utilise, le Petit Larousse a décidé de l’intégrer dans sa prochaine édition, avec les variantes urbexeuse, urbexer, urbexation et urbexopathie. Un autre exemple ? Et bien non, ferrovipathe est un vrai mot, le Larousse le connait déjà (ici). Le manoir du ferrovipathe est donc bien réel, une bien jolie bâtisse avec un grenier entièrement rempli de… Ferrovipathie ! Ou plus exactement, avec les vestiges d’un grand circuit de trains miniatures.

La structure en bois qui supportait le circuit ainsi que le tableau de commande sont encore là. Mais c’est dommage que tout le circuit ait été démonté. Seul un rail oublié témoigne.

 

 

Voila pour le grenier. Pour le reste de l’exploration, la bâtisse est très grande mais pas très luxueuse. En effet c’est une demeure bourgeoise qui n’est pas très vieille. Quelques meubles ont été oubliés ça et là, permettant des accroches photographiques intéressantes. Le manoir n’est pas tagué mais il a été pillé et on trouve des billes au sol, signe que les airsofteurs – encore une invention de mot – viennent jouer à la guerre ici.

Maintenant passons aux photos. Avec beaucoup d’escaliers, ma grande passion.

C’est une exploration sombre. Quasiment tous les volets étaient fermés et le manoir baignait dans l’obscurité – complète dans certaines pièces ! Je n’ai pas ouvert les volets et n’ai presque pas utilisé de source de lumière – n’aimant pas le rendu des lumières artificielles. J’ai donc utilisé des poses très longues et ai sous exposé pour essayer de rendre fidèlement l’ambiance du lieu.

 

This entry was posted in Maisons, Urbex and tagged , , , .

2 Comments

  1. laporte j 18 janvier 2018 at 20 h 42 min #

    c’est très abimé ici. c’est quand même risqué et dangereux de s’y aventurer… surtout qu’il n’y a personne, et que l’exploration se fait seul! enfin, je ne sais pas si les assurances fonctionnent si un problème se produit à ce moment là? jamais entendu parler dans nos contrats d’assurances… je préfère les coins de lumière évidemment, les obscurités ne m’intéressent pas trop, çà me fait peur, et je pense qu’il ne faudrait pas trop y rester car si c’est abandonné, c’est peut-être hanté (ou maudits), dangereux comme je disais avant! à mon avis, venir à plusieurs seraient plus sereins! dans ce lieu, moi je ressens de la peur, de l’angoisse, je flippe, j’ai peu d’en faire des cauchemars… après çà, je regarde un film drôle! c sur! bouuuuuuuuuuhhhhhh!!!
    mais vous êtes bien courageux vous, comme d’autres chasseurs de fantômes… c’est quand même le côté obscure de la vie, même s’il n’y a plus de vie dans les urbex… surtout dans les lieux et pièces où il fait nuit, noir! c’est mieux de jour, moi je préfère! c’est plus joli en plus. je vais voir les autres. A+.

    • Olivier 18 janvier 2018 at 21 h 48 min #

      Bonjour Jessica,
      En effet il est déconseillé d’explorer seul, ces lieux sont dangereux et on ne sait jamais sur quoi ni qui on va tomber. S’il m’arrive de faire de l’urbex seul, il y a toujours une personne qui sait précisément où je suis et qui a pour consigne d’appeler les secours si je ne donne pas de nouvelles pendant longtemps !

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*