Les Thermes bleus

Le tutoriel de l’été

L’été dernier j’avais commencé une série de tutoriels urbex. Cette série avait pour but de vous donner les clés pour combiner une vie d’urbexeur épanouie avec une vie de couple tout aussi épanouie. J’avais notamment décortiqué une technique d’experts à l’occasion de l’exploration du couvent Saint Antonus.

Je me devais de faire une mise à jour cette année, étant moi-même arrivé aux limites de la technique. Voici donc un tout nouveau tutoriel avec les dernières avancées dans le domaine.

Un week end en amoureux

Cette année j’ai adopté une approche radicalement différente. En résumé, la technique consiste à faire aimer l’urbex à sa moitié. Je n’en suis qu’à la première phase mais l’ayant réussie avec brio, j’ose espérer aller beaucoup plus loin. Pour le moment ma chère et tendre rêve d’urbex pendant son sommeil et attend avec impatience notre prochaine sortie. Dans les prochains tutoriels j’espère vous annoncer qu’elle trouve des nouveaux lieux extraordinaires, qu’elle escalade les murs pour aller m’ouvrir les portes, qu’elle se bat à mains nues contre les chiens de garde. Et le tutoriel ultime : qu’elle mette le réveil à 5 heures du matin pour aller explorer avant que les gardiens ne se lèvent.

Bref, nous en reparlerons. Venons en au fait.

La technique mise en oeuvre cette année est simple, il suffit de l’emmener aux thermes bleus.

Les thermes bleus

Et oui, c’est simplissime. Parce que les thermes bleus sont une des meilleures explorations que j’ai faite dans ma vie d’urbexeur. Un lieu abandonné confidentiel resté figé dans les années 80, avec beaucoup de restes de l’époque. Un lieu avec du decay – de la peinture qui s’effrite et des plafonds qui tombent par endroits. En résumé, un lieu immaculé dans lequel on a l’impression d’être le premier à passer la porte depuis 30 ans. On ne peut pas être insensible au charme désuet des thermes bleus.

L’approche du lieu est aussi parfaite pour une initiation à l’urbex : on cherche un peu son chemin, on tente une voie au milieu des orties pour ensuite se rendre compte qu’un chemin plus simple était possible. On cherche un passage dans le grillage jusqu’à trouver un arbre déraciné qui a eu la bonne idée de créer le passage dans sa chute, … Tout cela sans trop de stress, nous ne sommes pas visibles des voisins. Seul un chien qui aboie au loin nous rappelle la civilisation autour.

Ca y est, nous sommes à l’intérieur. A côté de l’accueil trône l’ancienne source. L’eau ne coule plus. De chaque côté, des couloirs se déploient vers les deux ailes du bâtiment.

 

Le cabinet du docteur

Nous sommes attirés par une aile. On monte dans les étages et nous tombons rapidement sur une petite merveille d’urbex : un cabinet médical abandonné tel quel, figé dans le temps. Il est impressionnant – presque trop parfait, je soupçonne un précédent explorateur de l’avoir mis en scène.

Dans un cagibi attenant, nous tombons nez à nez avec des monstres du siècle passé : des tables qui ressemblent à des tables d’auscultation mais qui nous semblent destinées à réaliser des lavements.

 

Les salles de repos

Nous traversons ensuite plusieurs pièces destinées au repos des curistes, avec des chambres tout confort, une petite bibliothèque et une salle de billard.

 

Les bains bleus

Nous repassons ensuite au rez de chaussée pour basculer dans l’autre aile. Ici nous trouvons une multitude de baignoires, lavabos et autres douches de toutes tailles. Puis la grande piscine majestueuse. Pour finir avec les vestiaires.

 

Conclusion

Après la visite nous prenons le temps de savourer l’atmosphère si particulière de ce lieu. Assis sur les marches de la piscine nous tentons d’imaginer ce qui s’y est passé. Des cartes publicitaires vantant le centre de cures nous donnent des indices sur les raisons du déclin du lieu.

Pour moi ce fut une exploration mémorable. Pour ma chère et tendre une super découverte de l’urbex.

Donc un tutoriel réussi haut la main. Mais il y a une petite difficulté supplémentaire pour vous, qui est bien mise en évidence à travers cet article : pour avoir la localisation des thermes bleus, il faut coucher.

Ce genre de lieu doit rester secret et demeurer dans son paisible sommeil le plus longtemps possible. Nous refermons toutes les portes, laissons tout comme nous l’avons trouvé et quittons cette parenthèse hors du temps.

This entry was posted in Médical, Urbex and tagged , , , , , .

8 Comments

  1. Pierre 10 septembre 2017 at 0 h 10 min #

    Bonjour,
    J’aime beaucoup votre site et vos photos.
    Je suis un d’urbex et d’architecture, actuellement à la recherche des termes bleus, j’aurais voulu savoir si vous auriez un indice à me donner.
    Merci à vous
    Pierre

    • Olivier 10 septembre 2017 at 0 h 21 min #

      Bonjour Pierre,
      Désolé je ne donne pas les localisations des lieux que je visite. Bon courage dans vos recherches.
      Olivier

  2. laporte 18 janvier 2018 at 13 h 05 min #

    Bonjour à vous,
    très belles photos malgré l’état de pièces détruites sur certaines, c’est vraiment dommage! les bâtiments mais quelle architecture magnifique, que de travail effectué pendant des années, depuis longtemps! les maçons et artisans étaient forts, de vrais professionnels! ou les étrangers! moi j’adore contempler les photos, surtout avec le beau soleil, qui nous réchauffe dans ces endroits vides! bbbbrrrr… bonne continuation dans d’autres aventures…
    bonne journée à tous,
    A +
    LA BRETAGNE

    • Olivier 18 janvier 2018 at 13 h 21 min #

      Merci à vous de Lyon, ça fait plaisir de savoir que je suis suivi jusqu’en Bretagne 😉

  3. laporte 18 janvier 2018 at 16 h 12 min #

    pas de quoi! oui on a sûrement des lieux abandonnés en Bretagne, des phares ou d’autres lieux et peut-être ou sans doute même hantés! avec plaisir, on vous suit! le château de Brélidy est hanté il paraît, mais toujours en activité : hôtel, restaurant, banquet etc….
    à la prochaine,
    salut

  4. Santino 29 janvier 2018 at 20 h 44 min #

    Bonjour de Lutterbach, Alsace

    Un grand bravo pour ce magnifique spot. Une découverte comme je rêve de voir un jour. Bravo pour avoir réussi à faire aimer ce loisir à ton épouse. Entre nous, il sera beaucoup plus difficile de faire accepter un sevrage d’URBEX 🙂 . Lorsque l’on découvre cette activité, elle en devient aussi adictive qu’une drogue. Merci pour tes belles photos. Je demarre mon enquête, recherche de ce lieu. @ bientôt

    • Olivier 4 février 2018 at 15 h 00 min #

      Merci à toi Santino

  5. Urbex ma France 20 septembre 2018 at 9 h 49 min #

    Mahnifique photos un site d exception .
    Bonne continuation
    Ma video des thermes bleus

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*