Le Château du général (château Rochendaal)

Mise à jour 09/2017 : le château du général, ou plus exactement château de Rochendaal, a subi un grave incendie en ce mois de septembre. Il a été réduit en cendres et n’est plus visitable.

Vous commencez à connaitre ma passion pour les châteaux. Pour ça le château du général a satisfait mon appétit insatiable pour l’urbex dans ce genre de lieux. En plus, la bonne surprise est qu’il est entouré d’un terrain militaire, avec une multitude de baraquements, tous désaffectés eux aussi. Nous en avons visité une partie.

Le parc est complètement envahi par la végétation. On ne distingue plus les chemins, au point qu’il est difficile de se repérer. Surtout en plein été, sous un soleil de plomb, comme lors de notre visite.

Le Château du général

Le château fut construit à la fin du XIXème siècle par un notable. Pendant la seconde guerre mondiale il fut occupé par les nazis, puis fut réutilisé par l’armée belge après la guerre, jusqu’à son abandon dans les années 90.

C’est une exploration facile mais pas très sûre, le château est en piteux état : les murs tiennent encore debout mais de peu. Les planchers sont toujours là mais ils n’ont pas du tout l’air fiables. Je n’ai pas osé m’aventurer dans toutes les pièces. La demeure a été maintes fois vandalisée.

Les baraquements

Plusieurs baraquements sont disséminés dans le parc du château. Ils sont encore relativement en bon état mais sont quasiment vides. Bien decay comme j’aime, avec des peintures craquelées et des teintes délavées. Il est difficile d’imaginer l’usage des pièces, immenses pour la plupart. Néanmoins on distingue ça et là des indices : un fouillis de vieilles cartes par-ci, un bar évoquant le mess des officiers par-là. Mais peu photogéniques, trop impersonnelles. Comme souvent, je me suis plus éclaté avec les répétitions géométriques ou avec les lumières caractéristiques des contre-jours. J’ai donc jeté mon dévolu sur les pièces de toilettes !

This entry was posted in Châteaux - manoirs, Militaire, Urbex (exploration urbaine).

2 Comments

  1. Yves 1 août 2018 at 17 h 13 min #

    Bonjour,
    J’ai fait mon service militaire à Sint-Truiden (Bevingen) en 1981-1982, et comme j’étais officier j’ai pu bénéficier des installations du chateau Rosendaal qui était dédicacé comme mess officiers. Les soldats et sous-officiers ayant (esprit de caste oblige), un mess réservé l’un pour les soldats et caporaux et un autre aux sous officiers. Ces mess là se trouvaient dans les baraquements. Les soldats et sous-officiers n’avaient absolument pas le droit de pénétrer dans l’enceinte du chateau. Même le tout de l’étang à l’vant du chateau était réservé aux personnel officier. Un certain esprit suranné.
    Les installations de Bevingen servaient d’école interforces (9ème Wing Tactique ou CPerf – Centre de perfectionnement) et constituaient un passage obligé pour les candidats sous-officiers et Officiers de la Force Aérienne Belge.
    Le chateau de Rosendaal n’était déjà pas en super état de mon temps, mais j’ai vu ce qu’il en est advenu. C’est bien dommage ce petit chateau avait un charme certain.
    Yves

    • Olivier 1 août 2018 at 18 h 18 min #

      Bonjour Yves et merci pour votre retour. C’est toujours passionnant d’avoir la vision des personnes qui ont connu les lieux que je visite du temps de leur activité !
      Et oui, il était déjà en sale état lors de mon passage. Comme si cela ne suffisait pas, le château a été incendié à l’automne 2017, ce n’est plus qu’une ruine maintenant.

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*