Le Village électrocuté

Je ne sais pas si c’est directement lié à l’abandon du village électrocuté. N’empêche, l’environnement de ce hameau a bien changé quand le gouvernement italien a décidé d’installer une grosse centrale électrique à quelques centaines de mètres des maisons… Ce n’est pas le genre d’idée qui fait monter l’immobilier en flèche. Les 2 énormes tours de refroidissement sont au bas mot au bout du jardin.

Du coup, il n’y a plus âme qui vive dans ce hameau. Une aubaine d’un point de vue urbex.

Le village électrocuté

Aucune barrière, aucun panneau d’interdiction ne nous empêche d’accéder au village électrocuté. Nous nous retrouvons au milieu du hameau avant d’avoir eu le temps de chercher un endroit pour garer la voiture discrètement. On se concerte : vaut-il mieux faire demi-tour et se garer en dehors ? (déformation d’explorateur de toujours vouloir rester discret). Non, ça ne sert à rien, on a le droit d’être là, rien n’indique le contraire.

Nous voilà garés en plein centre. Enfin, presque au centre, histoire de ne pas gâcher les photos avec la voiture au milieu. Nous regardons les bâtiments autour : la grande majorité sont des maisons modestes qui nous inspirent peu ; elles n’ont probablement rien d’intéressant à voir. En plus, on distingue une caméra sur la façade de l’une d’elles. On ne sait pas si elle est active, mais dans le doute, nous irons dans ce secteur en dernier, histoire de ne pas être interrompu dès le début de la visite.

En fait, l’édifice le plus intéressant est clairement l’église. Elle est démesurée par rapport à la taille du village. La porte principale est barricadée avec des plaques de métal infranchissables. Mais comme souvent, on trouve facilement un accès en faisant le tour du bâtiment.

Elle est superbe. On reste un bon moment à l’immortaliser sous tous les angles. D’autant plus qu’à ce moment de la visite nous pensons encore que c’est le seul point intéressant.

Le reste

Nous quittons l’église, déjà bien contents d’avoir déniché cette pépite. Nous allons quand même jeter un coup d’oeil aux maisons alentours, histoire de ne rien regretter. En fait on se prend au jeu et assez rapidement nous nous retrouvons à déambuler dans de grandes bâtisses qui s’étirent autour de cours fermées. Tout est ouvert aux quatre vents. Bien que vides, les bâtiments restent intéressants. Ici et là nous trouvons un bel angle de vue, une trace d’une peinture murale ou encore du beau decay. Tout ça nous rappelle que l’ensemble a une histoire qui remonte probablement à une époque assez lointaine. On erre au hasard de bâtiment en bâtiment, jusqu’à ce qu’au détour d’un porche, on aperçoive une construction qui attire notre regard. Cette dernière semble plus noble que les autres…

La maison du maître

Et voilà l’élément qui manquait au village électrocuté ! On ne peut pas vraiment parler de château, trop modeste d’extérieur. Disons une maison de maître avec moult pièces joliment décorées. Enfin ça c’était avant. Aujourd’hui la maison est totalement vide, comme le reste du complexe. La plupart des planchers et des cheminées ont disparu. Mais elle conserve de jolies peintures murales – la seule chose qu’on ne peut pas emporter.

 

Finalement c’est une exploration très intéressante ce village électrocuté. Et en plus de ça une très bonne surprise car on ne savait pas du tout à quoi nous attendre. On repart contents de cette trouvaille.

This entry was posted in Maisons, Religieux, Urbex (exploration urbaine) and tagged , , , , , , , , .

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*