La Villa du cinéphile

Un jour j’écrirai un article sur comment trouver des lieux urbex. En attendant, voici un premier truc de pro : si vous passez devant un portail comme celui-ci, ne cherchez plus, vous êtes arrivés ! Le site est mur à point, peut-être même trop. C’est le cas de la villa du cinéphile.

 

Pour être honnête, nous ne sommes pas passés devant la villa du cinéphile par hasard. Car pour la trouver il faut passer dans un petit chemin communal à plusieurs heures de route de nos contrées. Et au passage affronter le regard interrogateur des joggeurs du dimanche matin. Quoique ils ont surement l’habitude de voir des visiteurs car la villa du cinéphile est connue des urbexeurs et des graffeurs.

Concernant l’histoire du lieu, c’était à l’origine une filature qui fut transformée en villa au XVIIème siècle. D’où un plan assez original pour une maison noble, avec un bâtiment principal déployant ses ramifications autour d’une cour centrale.

La villa est abandonnée depuis très longtemps. Donc tout le monde est déjà passé avant nous : pilleurs, casseurs, graffeurs et bien sûr d’autres explorateurs urbains. En effet nous l’avions déjà vue plusieurs fois en photo sur internet sur d’autres sites urbex. Il ne reste plus aucun meuble, les étages sont dans leur grande majorité écroulés. Mais cette vieille bâtisse a beaucoup de charme. Elle est très « decay » : des vieilles pierres usées par le temps. Avec des murs complètement décrépis, des arbres poussant à l’intérieur et du lierre entrant par les fenêtres… Avec un peu moins de graffs elle serait parfaite.

Ce fut une visite assez rapide. Les 2 pièces maîtresses sont la chapelle – qu’il est difficile d’imaginer dans son luxe d’antan car complètement saccagée – et la salle de cinéma -encore jolie malgré son délabrement – par laquelle nous avons terminé la visite.

 

This entry was posted in Châteaux - manoirs, Urbex (exploration urbaine) and tagged , , , .

Post a Comment

Your email is never published nor shared. Required fields are marked *

*
*